4 minutes de lecture

Édito N°15

Pour que notre patrimoine vert dure…

Avril. Partout dans notre département, la végétation se réinstalle, investit rebords de fenêtres, balcons et jardins. Quand la nature se met au service de l’homme pour améliorer son cadre de vie, pour participer à son bien-être, lui procurer son alimentation ou encore produire ses ressources en énergies, le printemps devient alors un rendez-vous décisif. Celui qui déterminera la production de l’agriculteur, qui alimentera la dynamique de nos ravitaillements en circuits-courts, ce moment aussi où les restaurants vont sortir des murs pour gagner les rues, les toits, les berges. Des terrasses, à foison, des guinguettes, des roof-tops. Ces espaces qui déjà refleurissent pour sonner le top départ des festivités jusqu’à l’apothéose de l’été… Without mask !

Dans ce numéro 15 du magazine EPIK ou rien, nous avons souhaité rendre hommage à la nature : des jardins méticuleusement léchés aux forêts domaniales libres mais protégées… l’or vert de notre département. La nature est l’essence de la vie. Et Gilles Van Peteghem, notre guide pour ce numéro 15, en est un ardent défenseur. Il nous rappelle que la protection des forêts est le point de départ de toutes réflexions environnementales. La genèse… mais aussi l’antidote !

Des préoccupations désormais au cœur de notre pensée collective. Un combat pour un bon nombre de particuliers qui privilégient l’utilisation de produits naturels, comme d’entreprises dont la protection de l’environnement devient la première philosophie d’un processus de production.

Et ce n’est pas un hasard si le deuxième carnet de voyage spécial capitales européennes nous a conduit vers cet écrin de nature qui abrite Ljubljana, capitale de la Slovénie. Un lieu préservé et authentique à l’histoire fascinante.
Et où, au milieu, coule une rivière…

Le printemps est signe de renouveau, de lever de rideau. L’époque des floraisons et des idées lumineuses… c’est aussi le moment où l’homme retourne au contact de la nature, qu’il l’explore, la sonde, l’encourage à prendre toute sa liberté et la vit.

C’est dans ce contexte printanier que la rédaction du magazine ouvre un nouveau chapitre de son histoire, en investissant, non pas la nature, mais le cœur de ville de Chartres, face à la halle historique du marché, place billard.

Ainsi, dès le mois de juin, l’équipe vous accueillera dans ses nouveaux quartiers, aux pieds de la cathédrale. EPIK ou rien signe sa colocation avec Artypik, concept store artistique, lieu de vie, bar, galerie d’art…

Vous avez été nombreux à nous adresser vos félicitations pour cette nouvelle formule du magazine que vous semblez apprécier à l’unanimité. Nous vous en remercions chaleureusement. Mais cela ne prouve qu’une chose : ce magazine
vous ressemble !
Et notre rédaction continuera à vous livrer ses secrets pour vous permettre de vivre votre département intensément.

Latest from Blog

Stéphane Bern

Stéphane Bern, 58 ans, est animateur de radio et de télévision, écrivain et acteur. Un CV

Édito N°16

Made with love Depuis la nuit des temps, l’homme créé de ses mains.Et c’est la définition

Patrimoine & propriété

Parmi les différents types de patrimoine, mobilier, financier, historique, culturel, architectural, ou naturel, l’immobilier tient une

Édito N°14

Retour vers le futur 2022. EPIK ou rien Magazine dévoile son nouveau visage pour le premier